The Moon Cakes

10 juillet 2014

Si tu vas à Berlin...

Pour mon travail, je voyage souvent. En Suède, et en Allemagne principalement. Je n'en parle pas souvent ici mais là, je me suis dit qu'il fallait vraiment que je vous montre. 

Il y a quelques jours j'ai enchainé un week-end de rêve dans la ville Rose avec un lundi boulot à Berlin. 

Ca a été pour moi l'occasion de découvrir un hotel fantastique, à la déco complètement folle, et pourtant super cozy, tellement qu'on s'y croirait chez soi. 

je n'y suis restée qu'une nuit, le temps n'était pas foufou et les photos sont prises à l'Iphone, à 7h du matin.

Mais je voulais vous dire pourquoi, si vous allez à Berlin, vous devez rester à cet hotel.

1- Parce que son nom ne s'invente pas: le Michel Berger hotel. Pour une fan de France Gall comme moi, franchement si c'est pas un signe. 

2- Parce que quand on arrive, la fille-de-la-réception-trop-sympa te donne une cannette d'une boisson mystérieuse sobrement intitulée "Fountain of Youth"

3- Parce que dans ta chambre, il y a un sac en papier trop funky pour ton linge sale, sur lequel il est marqué "for your dirty thoughts". Je l'ai pris pour chez moi bien sur. 

4- Parce que la salle de bain donne sur la chambre. Et vice versa.

5- Parce que le moindre détail est design: le packaging du shampoing est fait par Orla Kiely 

6- Parce que le restaurant à des fleurs fraîches des champs, et des muffins maison au petit déj

7- Parce que tu dormiras dans un nuage de coton, avec une des couettes les plus moelleuses que j'ai connues 

8- Parce que le serveur du petit déj à l'air du parfait hipster, grand, barbu, tatoué. Partout. 

9- Parce, mais parce que. Croyez-moi cet hôtel est dingue. Et même pas cher en plus (dans les 100 euros la nuit)

10- Parce que le mur de Berlin est au bout de la rue, et que Check Point Charlie à 2 min à pieds. Et que même quand comme moi, tu y vas pour bosser, tu as le temps d'aller y faire un tour le matin à la fraîche et de te dire que franchement tu as de la chance. 

Voici quelques photos pour vous mettre l'eau à la bouche... 

Tchüss ! 

 

michel-berger-hotel1

michel-berger-hotel2

michel-berger-hotel3

michel-berger-hotel4

michel-berger-hotel5

michel-berger-hotel6

michel-berger-hotel7

michel-berger-hotel8

michel-berger-hotel9

michel-berger-hotel10

michel-berger-hotel11

michel-berger-hotel12

 

Posté par The Moon Cakes à 04:18 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 juin 2014

Abracadabra, magicienne à 19 mois

19mois

Je ne sais pas vous, mais je crois bien que ma fille est magicienne. On va dire ça comme ça si ça ne vous ennuie pas.

A 19 mois tout rond aujourd'hui, elle a des drôles de pouvoirs magiques. Si vous ne me croyez pas, en voici quelques démonstrations sous vos yeux ébahis (les miens sont souvent écarquillés en ce moment). 

Tour de magie numéro 1: l'hypnose

MiniM est, depuis sa naissance, une petite fille qu'on peut qualifier de calme. Elle joue volontiers seule, observe énormément (les pigeons, ses parents, les autres enfants). En présence d'un autre enfant/ bébé, elle ne s'impose pas, elle s'adapte volontiers et joue avec lui, lui fait des caresses et bisous, et prête ses jouets. 

Vous voilà hypnotisés tout comme moi. L'enfant sage. 

Et là, alors que vous étiez en confiance, pouf! abracadabra magie ! Voila que vous avez l'idée saugrenue de lui faire non pas des pâtes Torti comme elle a l'habitude mais des Farfalle. Bien sûr, c'est le drame, l'horreur, la trahison en somme. Sa vie bascule et votre humeur avec. Un dimanche midi calme se transforme en une sortie en mer par avis de tempête. L'enfant calme vous avait envoûté, vous aviez baissé la garde. 

Un vrai magicien vous le dira, tout se joue dans les détails. 

Tour de magie numéro 2: l'hallucination

A 19 mois, MiniM la maligne sait parfaitement se faire comprendre. Aucun doute, elle ne veut pas prendre son bain, voudrait enquiller sur une 3e pom'pote, et vient de partager une bonne blague avec son copain pigeon. 

Pour autant, pas moyen de lui faire prononcer un seul mot à part paaaaapaaaaa. Un gloubiboulga de sons aux intonations très fines (et ressemblant très étrangement aux vôtres) sort CONTINUELLEMENT de sa bouche. Elle chante, rit, engueule ses peluches, les console et les rassure. Mais dans une langue incompréhensible et étrangère. Etrangère à la planète Terre j'entends. 

Alors, quelle n'est pas votre suprise quand elle fait son tour de magie pouf! Abracadabra! Au détour d'une phrase, d'un moment d'inattention, MiniM vous fait douter de ce que vous êtes pourtant SÛRE d'avoir entendu: comment est-ce possible qu'elle dise "non je ne veux pas manger" aussi distinctement qu'un prof de français en pleine dictée ? Vous auriez juré que là, à l'instant, elle murmurait " ça faut pas toucher" alors qu'une seconde auparavant elle chantonnait dans son dialecte ? 

Un vrai magicien le sait, faire perdre ses repères, c'est conquérir son public. 

Tour de magie numéro 3: la surprise

A 19 mois, la poulette dorée maîtrise à la perfection l'art de la surprise. Elle est là où on ne l'attend pas. Métaphoriquement, mais physiquement aussi parfois. 

Comme je le disais plus haut, elle ne parle pas. Certes elle marche depuis ses 9 mois, et a toutes ses dents (sauf une qui ne sortira JAMAIS j'en suis certaine), mais point de parole. Par contre, quand elle tousse abracadabra ! elle met la main devant sa bouche. Et quand elle renverse du lait, pouf, magie! elle va d'elle même, sans que nous lui demandions quoi que ce soit, prendre un torchon et essuyer. Elle jette les mouchoirs à la poubelle. Oui je sais ça fait la maman primaire trop fière de sa progéniture, mais franchement, j'avoue que ça me scotche. Je le promets, on ne lui a jamais APPRIS. Elle imite d'elle même. 

Elle, si fière de son indépendance toute fraîche, et revendiquant haut et fort le droit de manger seule... bim bam boum! elle vient parfois se blottir contre nous et embrasser notre cou de la façon la plus tendre qui soit. 

Elle grimpe sur les chaises et 1,2,3 magie ! on la retrouve à table au petit déjeuner en train de mordre dans un sablé à la framboise qu'elle a déballé toute seule, alors qu'on finit de préparer les cafés. 

Elle renifle notre tasse de café et nos verres de rosé avec délice, trinque avec nous, trempe ses gateaux dans son verre de jus de fruits, et enfile nos chaussures pour se promener dans l'appartement avec 25 pointures de trop.

Elle nous fixe de ses immenses yeux bleus, et j'en suis sure, elle comprend tout ce qu'on dit. Et même ce qu'on ne dit pas.  

Ne me demandez pas comment elle fait, un vrai magicien ne révèle jamais ses secrets. 

J'espère que votre week-end fut bon, doux et joyeux. 

Belle semaine à vous ! 

 

Posté par The Moon Cakes à 21:48 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 mai 2014

5 conseils pour les working mum débutantes...

... Comme moi !

Depuis 1 mois que j'ai repris le travail ma vie a pas mal changé. En bien, évidemment, vue l'impatience que j'avais de reprendre le travail. Mini poulette a plutot bien géré ce changement après 17 mois passés dans mes jupes, et pour l'instant je tiens le rythme. 

J'avais beaucoup d'apréhensions: après avoir arrêté de travailler pendant 1 an et demi je me demandais si j'allais être capable de me replonger dans la vie professionnelle, si j'allais réussir à laisser ma fille, si j'allais trouver un emploi qui allait me plaire, si miniM n'allait pas être bouleversée...

Bref, comme toutes les mamans qui reprennent le travail, j'avais plein de questions en tête. 

maman_au-boulot

Après 1 mois tout pile à avoir repris le chemin du travail voilà 5 conseils que j'aurai aimé qu'on me donne ou que l'on ma soufflé:

1- Lui donner (et se donner) le sourire le premier jour. J'avais énormément appréhendé cette première journée, forcément. Mais honnêtement à tort. J'avais une petite bille dans la gorge que j'ai essayé de cacher et qui est vite partie une fois la porte fermée. Mini poulette m'a salué gaiment de la main quand j'ai pris l'ascenseur et à couru vers la nounou pour aller jouer. J'avais prévu un livre avec des gommettes, emballé dans un joli papier cadeau que j'avais laissé sur la table. Je ne sais pas quelle importance cela a eu pour elle, mais moi j'étais heureuse de savoir qu'elle allait être toute excitée par son nouveau livre et je pense que ça lui a bien plu à elle aussi. Partir en sachant que ma fille allait être contente de voir son cadeau, ça m'a allégé le coeur. 

2- Pour embaucher la nounou parfaite, rien ne vaut ses amis ou connaissances. J'ai eu beaucoup de chance qu'Aude me parle de sa super nounou. Après avoir gardé son fils ainé pendant 2 ans après l'école, elle recherchait un job à temps plein, et tout le bien qu'Aude a pu m'en dire m'a convaincu, bien plus que 15 lettres de recommandations n'auraient pu le faire. Ensuite, une de mes très proches amies m'a donné un énorme coup de main en me donnant une copie du contrat qu'elle a avec sa propre nounou et en répondant à toutes mes questions. Sans un petit réseau, je serai sans doute toujours en train de chercher la perle rare, alors merci beaucoup les filles. 

3- Raconter sa journée à son bébé, c'est la clé. Les premiers jours, je disais à ma fille "tu vas faire ci avec la nounou et puis ensuite ça, et puis cet après midi maminette viendra te voir..." et ça se passait bien. Et puis au bout de 10j elle a commencé à être un peu angoissée le soir, à ne plus vouloir se coucher seule et à se réveiller en nous appelant la nuit. On a bien essayé de la rassurer, puis d'être plus fermes, mais ça ne passait pas. Jusqu'au jour où quelqu'un m'a dit "ta fille n'a pas besoin d'être rassurée sur ce qu'elle va faire dans la journée, ca elle le sait, mais toi, dis lui ce que tu fais quand tu n'es pas avec elle". Alors un matin, je lui raconté ce que j'allais faire dans la journée, mon trajet en scooter, dire bonjour à mes collègues, travailler, déjeuner... et puis la retrouver le soir. Je lui ai dit qu'elle allait entendre les clés dans la porte et qu'elle saurait que c'est moi". Et comme par magie, ce soir là, le coucher s'est passé en douceur. Et c'est le cas tous les soirs depuis. 

4- Un tout petit peu d'organisation pour profiter à fond des soirées ! Le soir quand je rentre j'ai envie de passer 2 h à serrer ma poulette dorée dans mes bras et à papoter avec elle et son papa. Je n'ai ni l'envie ni l'énergie pour lancer des lessives ou passer 1h en cuisine. Alors ici, les courses sont livrées le samedi, et la préparation des repas réduite au maximum. On finit les crêpes du dimanche, je fais cuire des grandes quantités de quinoa/lentilles corail ou semoule de blé que je stocke dans des boites et qui nous servent ensuite de base pour les repas. Souvent on cuisine en 15 min des quiches ou des pâtes. On se régale tous les 3 et on fait varier les ingrédients pour ne pas se lasser: pizza maison, pates aux légumes, galettes de sarazin avec oeuf/jambon fromage... C'est simple comme bonjour et honnêtement y'a pas besoin de faire un repas gastronomique pour nous rendre heureux tous les 3. 

5- Partir avec le sourire de la maison. C'est pas facile tous les jours, certains matins, MiniM n'a pas très envie que je parte, et même moi je resterai bien un chouille plus à la câliner, mais je suis absolument convaincue que si ma fille me sent heureuse dans ma tête, elle le sera elle aussi. Je veux lui transmettre que travailler ce n'est pas un malheur ou une contrainte, mais un bonheur, une façon pour moi de m'épanouir et de pouvoir lui préparer un avenir. Je sais qu'elle est trop petite pour comprendre, mais je pense qu'elle le ressent et que ces premiers ressentis constitueront une base solide pour la suite. 

Bon courage et belle journée à toutes 

Posté par The Moon Cakes à 04:54 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 avril 2014

Honnêtement...

Ca faisait longtemps que je n'avais pas posté! 

chateau-de-sable

Beaucoup par pudeur, comme je le disais l'autre jour, mais aussi pour d'autres raisons peut être moins évidentes.

D'abord, je reprends bientôt le travail, j'en suis plus qu'heureuse, travailler me manquait, et même si j'ai eu une chance absolument incroyable de passer 17 mois tout près de miniM, il est temps pour moi et pour elle de couper le cordon ombilical et de nous épanouir un peu plus chacune pour soi. J'ai hâte de commencer cette nouvelle aventure et je suis heureuse à l'idée d'imaginer qu'elle va me faire grandir en tant que femme, et compléter ce que j'ai pu être en tant que mère depuis 17 mois. 

Du coup, chaque minute passée avec elle, j'en profite, à fond à fond à fond. Je n'ai pas forcément envie de prendre mon appareil photo, de noter sur un carnet ce que je fais pour ensuite le raconter ici, parce que je préfère fermer les yeux pour imprimer son petit gloussement et ses yeux plissés, respirer comme un petit chien de chasse son cou tout chaud pour m'enivrer de son odeur de bébé. "C'est ceux qui en parlent le plus qui en mangent le moins ! Ha !"

Ensuite, j'en ai déjà parlé, par pudeur. Les images qui me marquent, ce qui en ce moment me fait bondir le coeur est bien souvent de l'ordre du privé. J'aime me dire que j'ai mon petit jardin secret et je suis peut-être un peu sauvage, mais je préserve farouchement mon petit cocon de bonheur. Ce qui est un peu contradictoire avec le fait de tenir un blog, j'en conviens, ou en tous cas, ce qui est un peu une rupture avec ce que j'ai l'habitude de poster ici. 

Et enfin, parce que, (et ça me trotte dans la tête depuis un bon bout de temps) je me pose quand même pas mal de questions. Sur la réalité d'un blog, sur son utilité, sur ce qu'il peut apporter à celui qui l'écrit et à celui qui le lit mais aussi sur son honnêteté.  

Ce que j'aime dans le blog, c'est le partage de moments d'expériences et le lien (virtuel) que ça peut créer avec certains lecteurs. C'est pareil avec Instagram dont je suis une grande fan et que j'innonde quotidiennement de photos de miniM. Mais voilà, de plus en plus je trouve ça superficiel et pas franchement honnête, et ça me gêne beaucoup. Les moments que l'on partage, on les choisit, on les recadre comme il faut et on y applique le filtre qui va bien. Mais bien souvent ce n'est pas la réalité de ce que l'on vit. C'est parfois bien plus violent, en bonheur comme en tristesse. Et même si personne n'a franchement envie de lire ou voir des choses qui piquent, je ressens de plus en plus un décalage entre ce que l'on vit et ce que l'on montre.

The Mooncakes est un lieu de douceur, où j'avais commencé à documenter ma vie en Chine, ma grossesse et la naissance de ma fille. J'étais loin, dans ma bulle, et mon quotidien par rapport à celui de beaucoup de mes amis françaises, était plutôt exotique. Depuis que je suis revenue en France, bloguer/ Instagrammer est devenu différent. C'est moins un plaisir, et plus une espèce d'étrange pression. C'est en parlant avec une amie l'autre soir que j'ai réalisé cela. Je lui disais combien ces dernières semaines ont filé pour moi, comment mes journées et mes soirées étaient remplies de déjeuners entre copines, d'après midi à retrouver une amie ou à jouer à la ludothèque avec ma fille, ou certaines de mes dernières soirées un peu arrosées. Elle m'a répondu quelque chose qui a fait tilt:  "ah mais je ne savais pas ! Tu n'en as pas parlé sur ton blog... tu ne l'as même pas mis sur Instagram !".

Alors j'en viens à avoir des pensées bizarres: je me dis que si je ne poste pas que j'ai été à ce week end d'EVJF de folie, que je me suis éclatée à telle soirée géniale dans un spa avec mes copines, où que ce soir mon amoureux m'a réservé une surprise en tête à tête, les gens vont penser que ma vie est vide, que mon mec et moi on ne se fait jamais d'escapades, et que puisque ce n'est ni sur mon blog, ni sur mon IG, en quelque sorte ces moments n'existeront pas. C'est idiot bien sûr, et surtout c'est faux. Ce n'est pas parce qu'on ne dit rien qu'on à rien à dire.

Je pense que je n'arrive pas à trouver cet équilibre entre partage et pudeur, choisir un moment qui soit représentatif de ce que je vis et qui soit en adéquation avec ce que je ressens. Pour toutes ces raisons, je n'ai pas trop eu envie de bloguer ces derniers temps, et j'ai un peu délaissé IG.

Je crois que c'est la conséquence d'une petite overdose de média sociaux pour moi.  

Avec ma vie sur le point de se transformer puisque je replonge dans la vie active, je pense que toutes ces questions vont vite être derrière moi.

En tous les cas, je voulais poster un grand merci à toutes celles qui me laissent des commentaires ici ou sur IG, j'essaie de prendre le temps d'y répondre, je n'arrive pas toujours, mais je les lis et ils me touchent tous, honnêtement :) 

Belle semaine à toutes

 

Posté par The Moon Cakes à 20:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 mars 2014

De-hors!

C'est là qu'on a passé tout le week-end, à l'extérieur, dehors, au vert.

Un ciel bleu azur, un soleil qui rayonne fort, les oiseaux qui piaillent, les abeilles qui nous frôlent en fonçant vers les fleurs qui avaient éclos partout... ça sentait bon le printemps.

Samedi, on a retrouvé un ami et son fils pour un goûter dans le parc de Saint Cloud.

samediprintemps

foret

meche2

minikane

miaaccroupie

MiniM a fait chauffer les pneus de la Minikane, toutes les barrettes de la terre n'ont pas réussi à empêcher les mèches de voler au vent. La Pom'Pote à été expédiée en 15 secondes chrono et elle a ensuite coursé tous les chiens, toutes les balles, tous les pigeons du parc... 

Dimanche, mes parents nous avaient préparé une véritable journée d'été. Un apéro sur la terrasse, des brochettes au BBQ, une sieste dans les chaises longues au soleil, le vert qui pétille de la pelouse fraîchement tondue, et pour couronner le tout, des pâquerettes cueillies par une mini qui était plus qu'heureuse.  

dimancheenete

brochette

cuillere

fleurs

camion

store

Ce soir, j'ai la peau qui tiraille un peu, les poumons grand ouverts et j'ai l'impression que mon week-end à duré bien plus que 2 jours. 

Belle soirée à vous, et bon courage pour la semaine qui commence !

Posté par The Moon Cakes à 04:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

04 mars 2014

Le soleil sur la peau

Je suis prête, j’ai mon cabas de plage, ma crème solaire, mes lunettes de soleil , mes sandales et le dernier bouquin de Katherine Pancol.

J’ai le vélo avec la selle chauffée par les rayons brulants, les pneus dégonflés par la chaleur et le panier en osier troué.

champs

J’ai des menus d’été en tête, à base de fruits achetés au marché, de bouteilles de rosé et de glaces à moitié fondues.

 

piquenique

J’ai la peau qui pétille par le sel de mer séché, le bruit des cigales dans les oreilles, et la piqure de moustique qui gratte, là au creux du poignet.

 

soleil

J’ai mon appareil photo rempli d’images de MiniM qui plisse les yeux au soleil, la marque de bronzage sur son petit corps doré et le sable collé sur les joues.

terrasse

J’ai les poumons remplis d’air chaud et pur.

Allez vite, printemps, été on y est !

Pour vous aider à vous imaginer tout ça, 4 tenues que je rêve de mettre sur les cuissots de MiniM.

A vélo dans les champs: la marinière adorée, le bloomer pour les fesses rondes, et les tennis (que j’aimerai avoir les mêmes!)

En pique-nique: le gilet en cachemire avec des coeurs, le tee blanc, le leggings qui fait mouche, les mocassins qui font boum !

Le bain de soleil: les lunettes coeur, la barboteuse à croquer, les sandales de minette jolie

L’apéro grenadine: la robe menthe à l’eau, les sandales de squaw 

Posté par The Moon Cakes à 06:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 février 2014

Quels livres offrir à un tout petit ?

Autour de moi, j'entends souvent de jeunes parents se poser la même question: j'offre quoi comme livre à mon bébé ? Parce que sortis des titres bien commerciaux ou des éternels livres en tissus pas forcément très beaux, je ne sais pas bien quoi choisir...

Evidemment je me suis aussi posé la question il y a quelques mois, quand MiniM a eu 1 an. Avant nous habitions très loin et n'avions pas forcément la possibilité de trouver des livres (en français j'entends…). Je me suis vite rendue compte qu'elle était encore bien trop petite pour "les histoires" et que si le papier ne lui offrait pas de possibilité d'interaction, elle ne tenait pas plus de 10 secondes à m'écouter (malgré mes efforts de voix pour rendre le comte plus vivant…)

Ici, nous sommes très sensibles au design, au toucher du papier, aux couleurs… j'aime qu'un livre soit beau, en plus d'être drôle, ou ludique. Un livre c'est un bel objet. Je ne pensais pas que mon bébé de 12 mois saurait faire la différence, et appelez ça un hasard si vous voulez, mais la quasi totalité des livres qu'elle adore sont justement, ces "beaux" livres.En parcourant le superbe coin jeunesse de notre libraire, je me suis vite rendue compte qu'elle était trop petite pour les livres dont les pages sont en papier (adieu magnifiques livres pop-up trop fragiles, on se revoit dans quelques années) et plus tellement intéressée par les livres en tissu qui ont 3 pages (ouf). Je me suis alors dirigée du côté des livres aux pages cartonnées, et là, j'ai trouvé des merveilles.

Alors sans plus attendre, voici une petite sélection de livres pour les minis qui soufflent (ou ont soufflé depuis peu) leur première bougie. Par ordre de préférence de la lectrice :

regardenuitcouv

regardenuit1

regardenuit2

Regarde dans la nuit, illustré par Emiri Hayashi aux Editions Nathan
Un superbe livre en noir, argenté et orange fluo. Un petit chat en velours que l'on suit partout dans la nuit, sous la pluie qui coule en traits argentés et qui s'émerveille de ce que l'on découvre quand il fait tout noir.

formescouv

formes-ovale

forme-losange

Les Formes, illustré par Xavier Deneux aux éditions Milan
Mon coup de coeur absolu. Un livre en relief, où l'on peut suivre du doigt le contour de chaque forme et la voir dans plusieurs contextes… Les couleurs sont sublimes, les dessins magnifiques, le papier a un grain incroyable et l'univers me fait rêver. MiniM l'adore pour mon plus grand plaisir.

bruitcouv

bruit-lion

Le livre des bruits, illustré par Soledad Bravi chez Loulou & Cie
Si on devait parler fringues, ce serait LE MUST HAVE. Avec lui, je révise au quotidien les cris d'une bonne vingtaine d'animaux (avec des anti-sèches sur la page de gauche), mais aussi du fantôme qui fait ouuuuuuhh, du papa qui fait chuuuut ou de la porte qui fait toc-toc. Souvent, je mime en même temps que je fais le bruit et MiniM les connait par coeur. C'est un concentré d'humour, et j'adore qu'un livre me fasse rire. Si en plus il fait rire ma fille alors bingo. Et puis bien sûr, c'est Soledad Bravi alors les illustrations sont superbes.

dixbisous

dixbisousdoudou

dixbisousbisous

Dix petits bisous, illustré par Alex Sanders également aux éditions Loulou & Cie
Un chouette livre pour le rituel du soir. Un bisous en plus à faire à chaque page, 1 pour la lune, 5 pour chaque doigt de la main, 9 pour les étoiles qui brillent… et (attention spoiler alert) 10 pour le bébé qui va se coucher.
J'aime beaucoup le trait et je trouve l'idée bien sympa.

collectiongallimarddef

xylophone

Pour finir je triche un peu: je vous parle d'une collection de livres, et en plus, si j'avais vraiment voulu respecter l'ordre de préférence de la MiniM je les aurai mis en 1er ou 2eme. Mais bon.
Les livres sonores de chez Gallimard Jeunesse Musique.
On en a près d'une dizaine, mais les préférés ici sont
Les Instruments du Monde, les Instruments volumes 1 & 2, Bébé, et en plus grand format Où est bébé tigre (tous illustrés par Marion Billet)
Vous les connaissez sans doute, ce sont des imagiers sonores. L'enfant appuie sur la pastille et écoute le son. A nous de prononcer le mot qui y correspond (et d'en apprendre par la même occasion dans mon cas, dans "Les instruments du monde").
"Où est bébé tigre" est un peu différent: c'est un plus grand format. Il raconte l'histoire de parents qui, au moment de partir se rendent compte que leur petit tigre à disparu. On le cherche alors partout en soulevant des volets, en plus des pastilles sonores à actionner. L'histoire n'ennuie pas puisqu'on peut toucher, appuyer en même temps qu'on écoute. Enorme succès ici, mais les volets à soulever n'ont pas résisté aux petits doigts fouilleurs de la MiniM, malgré 198736839 rabibochages au masking tape.

Voilà, j'ai presque écrit un roman moi aussi, mais j'espère que ça aura pu en aider certaines.
Happy Friday !

PS: j'allais oublier mais c'est tout aussi important. Un beau livre, ça s'achète chez un libraire et pas dans un grand magasin ;)

Posté par The Moon Cakes à 18:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
24 février 2014

7 bonheurs par semaine #3

Une semaine comme on les aime avec plein de gens à voir, plein de belles choses à découvrir, des balades, des bisous et qui se clôture comme il faut avec un dimanche dans le jardin à profiter du soleil.

lundimardijeudivendredi

Lundi:Sourire en voyant ma miniM goûter comme une grande à la ludothèque
Mardi:Sortir faire une course avec elle, sans poussette, et la sentir tellement fière
Mercredi: Déjeuner dans un resto kids friendly (Le Dood, rue Montmartre à Paris) d'un délicieux burger avec une amie de Shanghai
Jeudi: m'offrir mes fleurs préférées, juste comme ça. 
Vendredi: avoir peur pour les pigeons qui se font courser par une folle au volant d'une Minikane.
Samedi: fêter l'anniversaire de mon beau frère, boire, manger, rigoler jusque tard
Dimanche: un petit déjeuner de roi, entièrement réalisé par mon pâtissier de mari (à ses heures perdues): brioche tressée et chouquettes ! 

 

Pour lire les bonheurs d'Elisa, c'est par ici ! 

Posté par The Moon Cakes à 18:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
20 février 2014

Les doudous de Mia

Le cas des doudous de mon côté de la famille, c'est du sérieux. 

J'ai perdu le mien dans un hôtel au fin fond de la Géorgie (aux Etats-Unis), après l'avoir trimballé sur les 5 continents et au bout de... 27 ans de vie commune. Un véritable déchirement pour moi, et un immense soulagement pour Alex.

Lui n'en a pas eu. Ca me semblait inconçevable de ne pas avoir de doudou, presque comme une enfance malheureuse, tellement j'étais attachée au mien. 

Alors quand Mia est née, je me suis demandée ce qu'elle allait choisir comme doudou. Chaque nouvelle peluche achetée ou offerte était scrutée et je guettais la moindre préférence... mais rien. Rien du tout en fait. Elle les adorait la journée, mais au moment de dormir, que les peluches soient là ou non ne changeait rien. J'essayais parfois de les placer près d'elle, je lui mettais tout contre ses mains... Je trichais, en somme, mais rien n'y a fait. 

Pas de tétine non plus pour elle, j'ai eu beau essayer toutes les formes de tétines sur terre pour calmer son envie de succion les premiers jours, elle n'en a jamais voulu.

Nombre de mamans en seraient ravies, mais moi je me disais que cette histoire de doudou étant presque dans ses gènes, ça allait bien finir par se réveiller un jour ou l'autre. Et puis au fil des mois, j'ai noté qu'elle aimait quand même beaucoup ses bavoirs... Elle les demandait pour jouer, et les emmenait partout. 

J'en avais toujours un sur moi quand on sortait, en prévision des goûters, biberons et autres, et c'est tout naturellement qu'on en a pris avec nous lors de voyages en France, ou nos week-end en Chine. Et puis voilà, un beau jour j'ai réalisé: mince, le doudou de Mia est un bavoir. 

Ou plutôt DES bavoirs. Ceux de Marks & Spencer, en coton molletonné tout doux. Ceux en triangle avec des couleurs criardes et des motifs pas toujours jolis jolis... Elle les aime, les adore, les coince de façon étrange dans son cou, les roule en boule entre ses jambes, et passe ses petits doigts le long du bord... Depuis peu, j'ai ajouté à la bande un carré Petit Bateau que je trouve bien plus joli et qui a la chance d'être dans cette matière si douce qu'elle aime. 

Je n'aurai jamais pu deviner qu'elle allait choisir ses bavoirs comme doudous, mais au final je trouve ça chouette. Je vais essayer d'agrandir la collection petit à petit, d'autant plus que Marks & Spencer ne les fait plus...

5

3

1

4

2

6

7

Posté par The Moon Cakes à 19:02 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
18 février 2014

15 mois

Ma jolie poulette a eu 15 mois samedi.

Comme tous les mois, j'ai voulu immortaliser ses joues dodues, ses bouclettes à chaque fois un peu plus longues et quelques minutes de sa journée.

Elle joue maintenant véritablement coucou/ caché étant son jeu favori, et passe beaucoup de temps à regarder ses livres. Parfois elle grimpe sur nos genoux pour qu'on les lise ensemble mais bien souvent, elle escalade le canapé et je la retrouve assise, en pleine contemplation des pages... Ca me serre le coeur de la voir si grandie.

Elle adore regarder les oiseaux par la fenêtre. De notre salon on a pas de vis à vis et elle les voit voler au loin. De sa chambre elle regarde les mésanges qui font leur nid dans les bouches d'aération de l'immeuble en face, et les pigeons qui viennent picorer les miettes sur les rebords des fenêtres. Elle colle son nez aux vitres et les appelle à grands cris. 

Elle partage, tout, et tout le temps. Elle donne à manger à ses poupées en mimant le bruit, et fait faire des balades à ses peluches tour à tour en les poussant sur son camion de pompier en bois.

Elle adore se balancer: sur nos chaises à bascule, sur son élan en bois rouge, sur les balançoires... ça s'est déjà soldé par une belle chute mais loin d'être apeurée, elle y retourne dès qu'elle peut. 

Je suis fascinée par cette période, ce passage du bébé à la petite enfance qu'elle est en train de vivre. Je vois bien qu'elle est en train de se préparer à parler, mais pour le moment il n'y a que "gateau" qu'elle arrive à dire... Vivement qu'on puisse papoter toutes les deux ! 

15mois1

15mois4

15mois3

15mois2

 

 

 

Posté par The Moon Cakes à 04:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,